Le nouveau cardinal de Hanoi salue l’attention du pape François

[ point evaluation5/5 ]1 people who voted
Đã xem: 1721 | Cật nhập lần cuối: 2/6/2016 10:31:10 AM | RSS | Bản để in | Bản gửi email

A la veille de son élévation au cardinalat, l’archevêque de Hanoi, Mgr Pierre Nguyên Van Nhon, a confié à l’agence I.Media que son entrée dans le collège cardinalice le 14 février 2015 était un signe « de reconnaissance et d’attention particulière » du pape François à l’égard d’une Eglise « qui a vécu des temps difficiles ». Confiant ses impressions, il a par ailleurs confessé être à la fois « surpris » et « heureux » de sa nomination.


« Ma nomination en tant que cardinal est une belle nouvelle pour l’Eglise du Vietnam qui a vécu des temps difficiles », explique ainsi le prélat de 76 ans. « C’est une forme de reconnaissance et d’attention particulière du pape pour nous », se réjouit Mgr Pierre Nguyên Van Nhon alors que le Saint-Siège et le Vietnam travaillent de longue date à un rapprochement diplomatique.


Revenant sur la récente visite au Vietnam du cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le nouveau cardinal se félicite du resserrement des liens entre Rome et l’Eglise du Vietnam. « Avec le cardinal Pietro Parolin (le secrétaire d’Etat, ndlr) qui connaît très bien notre communauté, ils sont maintenant deux à s’y intéresser. » Pour Mgr Nhon, la visite du cardinal Filoni, en janvier dernier, a été considérée par les fidèles vietnamiens « comme une réponse du pape à l’attachement très fort qu’ils ont pour lui ». Le nouveau cardinal entend d’ailleurs inviter le pape François à visiter son pays.


Le nouveau cardinal de Hanoi salue l’attention du pape François


En janvier, à l’annonce par Rome de son élévation au cardinalat, Mgr Nhon avait précisé à Radio Free Asia que les visites respectives de hauts responsables vietnamiens au Vatican et de hauts responsables du Saint-Siège au Vietnam témoignaient « des efforts entrepris pour que s’établisse un dialogue constructif ». Il avait ajouté : « Ce dialogue requiert de la patience et de la sincérité ; je suis témoin des efforts évidents déployés par le Vatican ainsi que par le gouvernement [vietnamien] ; la direction prise semble positive, mais la route est longue et nous avons besoin de temps. »


A l’agence I.Media, l’archevêque de Hanoi confesse encore que, convoqué pour la première fois à un consistoire, il sent comme un néophyte : « Tout est nouveau dans cette tâche, jusqu’au costume ! » En apprenant la nouvelle de sa nomination, le prélat vietnamien assure avoir été « surpris » : « J’ai déjà 76 ans, et j’avais demandé il y a un an à prendre ma retraite ; j’attendais la réponse, et finalement j’ai appris que j’étais nommé cardinal ! »


S’il se déclare « très heureux de répondre à l’appel du pape », Mgr Nhon confie qu’il ne sait pas ce qu’il pourra apporter en tant que cardinal. Il se dit cependant prêt à se mettre au « service » de l’Eglise, « représentant » avec les autres cardinaux « l’unité de l’Eglise » à Rome, mais aussi dans son pays. « Je vais découvrir un rôle qui était lointain pour moi », précise-t-il, à savoir « cette proximité du cardinal avec le pape, cette tâche de conseil et de prière auprès de lui ».


Evoquant le charisme particulier du pape François à travers son « écoute » et son attention pour « les plus pauvres », le nouveau cardinal salue son pontificat, image à ses yeux d’une « Eglise proche du peuple de Dieu », qui « entre en contact » avec le monde.


Le nouveau cardinal de Hanoi salue l’attention du pape François


Le consistoire public du 14 février verra la création de vingt nouveaux cardinaux, dont quinze électeurs, parmi lesquels trois provenant d’Asie du Sud-Est : Vietnam, Birmanie et Thaïlande.



eda/i.media

Source: eglasie.mepasie.org