la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens et pour toute l’année 2018 (4)

[ point evaluation5/5 ]1 people who voted
Đã xem: 337 | Cật nhập lần cuối: 1/22/2018 9:37:31 AM | RSS | Bản để in | Bản gửi email

REFLEXIONS BIBLIQUES ET PRIÈRES POUR LES "HUIT JOURS"

1er Jour Vous aimerez aussi l’étranger car vous étiez étrangers en Égypte

Lv 19,33-34 Tu aimeras l’émigré comme toi-même

Ps 146 Le Seigneur protège les immigrés

Hb 13,1-3 Certains, sans le savoir, ont accueilli des anges

Mt 25,31-46 J’étais un étranger et vous m’avez recueilli

Après être devenue la première république noire indépendante, Haïti a accueilli d'autres personnes réduites en esclavage et en quête de liberté. Ces dernières années, les Haïtiens ont dû faire face à de graves difficultés économiques et nombre d’entre eux ont abandonné les lieux où ils vivaient, entreprenant de périlleux voyages dans l'espoir de trouver une vie meilleure. Souvent, ils se sont heurtés à des attitudes hostiles et à des obstacles juridiques. Le Conseil des Églises des Caraïbes s’est engagé dans des activités de sensibilisation par rapport aux pays limitant ou privant les Haïtiens de leurs droits de citoyens.

Réflexion

Le souvenir de ce que vécurent les fils d’Israël en Égypte, où ils furent traités en étrangers, est à la base de l'enseignement de la Loi qui veut que les membres du peuple de Dieu accueillent l'étranger parmi eux. La mémoire de leur propre exil devrait susciter empathie et solidarité envers les exilés et les étrangers de notre temps. Comme pour Israël, notre expérience chrétienne commune de l'action salvatrice de Dieu va de pair avec le souvenir de l'aliénation et de l’éloignement – dans le sens de l'éloignement de Dieu et de son royaume. Cette mémoire chrétienne a des implications éthiques. Dieu a rétabli notre dignité en Christ et a fait de nous des citoyens de son royaume, non pas parce que nous avons fait quoique ce soit pour le mériter, mais parce que dans son amour il nous en fait don gratuitement. Nous sommes appelés à agir de même, librement et encouragés par l'amour. L'amour chrétien signifie aimer comme le Père, c'est-à-dire reconnaître la dignité de l’autre et lui donner dignité, et par là même contribuer à la guérison des blessures de la famille humaine.

Prière

Dieu éternel,
tu n’appartiens à aucune culture ni à aucun pays
mais tu es le Seigneur de tous,
tu nous demandes d’accueillir l’étranger au milieu de nous.
Par ton Esprit, aide-nous à vivre en frères et sœurs,
à accueillir chacun en ton nom,
et à vivre dans la justice de ton royaume.
Nous t’en prions, au nom de Jésus Christ.
Amen.

C’est la main de Dieu
qui sème sur la terre la paix, l’espoir, la liberté ;
de tous les horizons ses enfants afflueront,
tout est uni par la droite de Dieu.

2e Jour Non plus comme un esclave mais comme un frère bien-aimé

Gn 1,26-28 Dieu créa l’homme à son image

Ps 10,1-10 Pourquoi, Seigneur, rester éloigné?

Phm Non plus comme un esclave mais comme bien mieux qu’un esclave : un frère bien-aimé

Lc 10,25-37 La parabole du bon Samaritain

La traite des êtres humains est une forme moderne d’esclavage où les victimes aboutissent, sous la contrainte ou par leurre, dans un réseau de prostitution, de travail des enfants ou de trafic d’organes au profit d’exploiteurs. Cette industrie multimillionnaire existe à l’échelle mondiale et est un problème croissant aux Caraïbes. Les Églises réformées aux Caraïbes unissent leurs efforts à ceux du Conseil pour la mission mondiale et du Conseil des Caraïbes et d’Amérique du Nord pour la mission pour aider les communautés chrétiennes à mettre fin au fléau de la traite d’êtres humains.

Réflexion

Une des premières choses que nous apprenons au sujet de Dieu quand nous lisons la bible des juifs et des chrétiens est que Dieu a créé l’homme à son image. Malgré tout, cette profonde et magnifique vérité a souvent été ternie ou niée au cours des âges. Sous l’Empire romain, par exemple, la dignité des esclaves était piétinée. Mais le message de l’Évangile se révèle totalement différent. Jésus a défié les normes sociales qui rabaissaient la dignité humaine des Samaritains: pour lui, le Samaritain était le "prochain" de l’homme attaqué sur la route de Jéricho – un prochain à aimer conformément à la Loi. De plus, Paul, enhardi par sa foi en Christ, parle de l’ancien esclave Onesimus, comme d’un "frère bien-aimé", transgressant ainsi les normes de la société dans laquelle il vit et affirmant l’humanité d’Onesimus.

Celui qui aime d’amour chrétien doit toujours aimer avec courage et donc oser dépasser les frontières et savoir reconnaître aux autres une dignité équivalente à la sienne. Comme saint Paul, les chrétiens doivent "avoir en Christ, toute liberté" de reconnaître ensemble et clairement les victimes du trafic d’êtres humains comme leurs prochains et leurs frères et sœurs bien-aimés, et d’unir leurs efforts pour que cesse cet esclavage moderne.

Prière

Dieu de toute grâce,
Approche-toi de ceux qui sont victimes de la traite d’êtres humains,
montre-leur que tu vois leur détresse et entends leur cri.
Fais que ton Église s’unisse avec compassion et courage
et qu’elle travaille pour que vienne le jour
où plus aucune personne ne sera exploitée
et où tous seront libres de vivre dans la dignité et la paix.
Nous prions au nom du Dieu Trinité,
qui peut faire infiniment plus
que ce que nous pouvons demander ou imaginer.
Amen.

C’est la main de Dieu qui relève sur terre
un par un ceux qui sont tombés;
chacun est reconnu, personne n’est perdu,
tout est sauvé par la droite de Dieu.

3e Jour Votre corps est un temple de l’Esprit Saint

Ex 3, 4-10 Dieu libère ceux qui sont esclaves

Ps 24, 1-6 Seigneur, nous sommes le peuple qui recherche ta face

1 Co 6, 9-20 Glorifiez donc Dieu par votre corps

Mt 18, 1-7 Malheureux l’homme par qui la chute arrive!

Nombreuses sont les Églises chrétiennes aux Caraïbes qu’inquiète le problème de la pornographie, en particulier celle qui circule sur internet. Celle-ci a des conséquences destructrices pour la dignité humaine, en particulier celle des enfants et des jeunes. Comme l’esclavage, elle transforme les êtres humains en marchandise, prend au piège ceux qui en deviennent dépendants et corrompt toute relation d’amour saine.

Réflexion

Le Livre de l’Exode nous montre le souci de Dieu envers ceux qui sont asservis. Le passage où Dieu se révèle à Moïse dans le buisson ardent est une puissante affirmation de sa volonté de libérer son peuple. Dieu voit leur misère, entend leurs cris et vient alors les délivrer. Aujourd’hui encore, il entend les cris de ceux qui sont esclaves et veut leur rendre la liberté. Parce que la sexualité est un don de Dieu pour les relations entre êtres humains et l’expression de l’intimité, l’usage détourné de ce don par le biais de la pornographie asservit et dévalorise à la fois ceux qui la produisent et ses consommateurs. Dieu ne reste pas insensible à leur détresse et les chrétiens sont appelés à se sentir eux aussi concernés.

Saint Paul écrit que nous sommes appelés à glorifier Dieu par notre corps, ce qui signifie que tout dans notre vie, y compris nos relations, peut et doit être une offrande agréable à Dieu. Les chrétiens doivent travailler ensemble en faveur d’une société qui soit respectueuse de la dignité humaine et ne mette pas d’obstacle devant ces petits qui sont les siens mais, au contraire, leur permette de vivre libres car c’est ce que Dieu veut pour eux.

Prière

Par ta grâce céleste, ô Dieu,
rétablis-nous en esprit et dans notre corps,
fait naître en nous un cœur pur et un esprit sincère
pour que nous glorifions ton Nom.
Fais que les Églises s’unissent dans leurs intentions
pour la sanctification de ton peuple,
par Jésus Christ
qui vit et règne avec toi
dans l’unité du Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles.
Amen.

C’est la main de Dieu qui soigne sur la terre
les corps et les esprits brisés,
il aime les humains,
il les prend par la main,
tout est guéri par la droite de Dieu.

4e Jour Espérance et guérison

Es 9,2-7 Il y aura une souveraineté étendue et une paix sans fin

Ps 34,1-14 Recherche la paix et poursuis-la

Ap 7,13-17 Dieu essuiera toute larme de leurs yeux

Jn 14,25-27 Je vous laisse la paix

Aux Caraïbes, la violence est un problème auquel les Églises sont appelées à réagir. Le nombre élevé des crimes est alarmant, une grande partie d’entre eux étant due à la violence domestique, aux rivalités entre gangs et à d’autres formes de criminalité. Par ailleurs, les situations d’automutilation et les suicides sont en hausse dans la région.

Réflexion

Le royaume que Dieu nous a promis, le royaume que Jésus a proclamé et rendu manifeste dans son ministère, est un royaume de justice, de paix et de joie dans l’Esprit Saint. Que signifie par conséquent cette Bonne Nouvelle pour ceux qui sont la proie des ténèbres de la violence ? Dans la vision du prophète, une lumière resplendit sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre. Mais comment les chrétiens peuvent-ils apporter la lumière de Jésus à ceux qui vivent dans les ténèbres de la violence domestique ou des bandes criminelles ? Quelle espérance les chrétiens peuvent-ils offrir ? Il est triste de constater que la division des chrétiens est un contre-témoignage qui nuit au partage de l’espérance qui est la leur.

Pourtant, la recherche de la paix et de la réconciliation entre les différentes Églises et confessions est tout le contraire de cela. Quand les chrétiens s’engagent en faveur de l’unité dans un monde dévasté par les conflits, ils offrent un signe de réconciliation. Les chrétiens qui refusent de s’accommoder de la logique des privilèges et du statut social, qui refusent d’abaisser les autres et leurs communautés, témoignent de la paix du royaume de Dieu où l’Agneau guide les saints vers des sources d’eaux vives. Le monde a besoin de cette paix qui guérit et réconforte ceux qui sont meurtris par la violence.

Prière

Dieu de réconfort et d’espérance,
ta résurrection a vaincu la violence de la croix.
Parce que nous sommes ton peuple,
fais que nous devenions le signe tangible
que la violence du monde sera un jour surmontée.
Nous t’en prions, au nom de notre Seigneur ressuscité.
Amen.

C’est la main de Dieu qui montre sur la terre
la route où nous devons aller,
un chemin ombrageux, sinueux, dangereux,
tout devient clair par la droite de Dieu.

Traduction de l’original anglais
Conseil Pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens

Source: vatican.va