Benoît XVI et la Nouvelle Evangélisation

[ point evaluation5/5 ]1 people who voted
Đã xem: 459 | Cật nhập lần cuối: 2/6/2016 10:31:10 AM | RSS | Bản để in | Bản gửi email

L'attention portée par Benoît XVI à la nouvelle évangélisation est antérieure au début de son pontificat. Cet élan s'est concrétisé par un nouveaudicastère, Benoît XVI et la Nouvelle Evangélisationl'annonce de l'Année de la foi et un Synode.


Dans une conférence donnée le 10 décembre 2000, il affirmait : « Nous avons besoin d'une nouvelle évangélisation - si l'art de vivre demeure inconnu, tout le reste ne fonctionne plus. Mais cet art n'est pas un objet de la science - cet art ne peut être communiqué que par celui qui a la vie - celui qui est l'Evangile en personne. »

Elu Pape, Benoît XVI reprend à son compte l'élan donné par son prédécesseur, qui avait popularisé le terme, au point d'en faire un des leitmotiv de son pontificat. L'expression est employée par lui un grand nombre de fois dans différentes interventions, et reflète l'importance qu'il accorde à ce thème dans tous les domaines de la vie de foi. Qu'on n'en juge par ces citations : « Il est clair pour nous tous que le monde d'aujourd'hui a besoin d'une nouvelle évangélisation, que les chrétiens rendent compte d'une manière renouvelée de l'espérance qui est en eux » (27 octobre 2006). « Je vous encourage donc à continuer de faire les sacrifices nécessaires pour assurer que les séminaristes reçoivent la formation intégrale qui leur permettra de devenir d'authentiques hérauts de la nouvelle évangélisation » (30 mai 2008). « Le premier engagement qui nous concerne tous est donc celui d'une nouvelle évangélisation qui aide les nouvelles générations à redécouvrir le visage authentique de Dieu, qui est Amour. » (22 février 2009). 

Cet engagement va être concrétisé dans la création d'un nouveau dicastère, comme annoncé le 28 juin 2010, dans la basilique Saint-Paul-hors-les-murs : « J'ai décidé de créer un nouvel organisme sous la forme d'un «Conseil pontifical», ayant pour tâche spécifique de promouvoir une évangélisation renouvelée dans les pays où a déjà retenti la première annonce de la foi et où sont présentes des Eglises d'antiques fondation, mais qui vivent une sécularisation progressive de la société et une sorte d'«éclipse du sens de Dieu», qui constituent un défi à trouver des moyens adaptés pour reproposer la vérité éternelle de l'Evangile du Christ. ». L'objectif de ce Conseil sera précisé dans le Motu proprio Ubicumque et semper : « Je considère opportun d'offrir des réponses adéquates afin que l'Eglise tout entière, se laissant régénérer par la force de l'Esprit Saint, se présente au monde contemporain avec un élan missionnaire en mesure de promouvoir une nouvelle évangélisation... La diversité des situations exige un discernement attentif; parler de «nouvelle évangélisation» ne signifie pas, en effet, devoir élaborer une unique formule identique pour toutes les circonstances. Et, toutefois, il n'est pas difficile de percevoir que ce dont ont besoin toutes les Eglises qui vivent dans des territoires traditionnellement chrétiens est un élan missionnaire renouvelé. »

Dans le discours qu'il adresse, le 30 mai 2011, aux membres de ce Conseil, il précise sa pensée : « Le terme «nouvelle évangélisation» rappelle l'exigence d'une modalité d'annonce renouvelée, en particulier pour ceux qui vivent dans un contexte, comme le contexte actuel, dans lequel les développements de la sécularisation ont laissé de profondes traces également dans des pays de tradition chrétienne. L'Evangile est l'annonce toujours nouvelle du salut accompli par le Christ pour faire participer l'humanité au mystère de Dieu et de sa vie d'amour et l'ouvrir à un avenir d'espérance fiable et forte. Souligner qu'en ce moment de l'histoire, l'Eglise est appelée à accomplir une nouvelle évangélisation, signifie intensifier l'action missionnaire pour répondre pleinement au mandat du Seigneur. »

En annonçant une « Année de la foi », Benoît XVI évoque aussi la tenue du Synode : « j'ai précisément convoqué l'Assemblée générale du Synode des Évêques, au mois d'octobre 2012, sur le thème de La nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne. ».

Dans l'homélie prononcée à l'occasion de la conclusion de ce Synode, il explique : « La Nouvelle Évangélisation concerne toute la vie de l'Église. Elle se réfère, en premier lieu, à la pastorale ordinaire qui doit être toujours plus animée par le feu de l'Esprit, pour embraser les cœurs des fidèles qui fréquentent régulièrement la Communauté et qui se rassemblent le jour du Seigneur pour se nourrir de sa Parole et du Pain de la vie éternelle... Au-delà des méthodes pastorales traditionnelles, toujours valables, l'Église cherche à utiliser de nouvelles méthodes, avec aussi le souci de nouveaux langages, appropriés aux différentes cultures du monde, proposant la vérité du Christ par une attitude de dialogue et d'amitié qui a son fondement en Dieu qui est Amour. »

Le thème de la Nouvelle Evangélisation apparait ainsi comme une ligne de force majeure du Pontificat de Benoît XVI


Source: eglise.catholique.fr