Le "Minh Ly"

[ point evaluation5/5 ]1 people who voted
Đã xem: 232 | Cật nhập lần cuối: 2/6/2016 10:31:10 AM | RSS | Bản để in | Bản gửi email

Son Excellence Âu Minh Chanh (1896-1941), de son nom civil Âu Kiêt Lâm, a voulu aux environs des années 1920, faire des recherches sur le magnétisme, grâce aux documentations françaises. Il a pu ainsi apprendre à devenir guérisseur, pour venir en aide aux autres. Il a obtenu quelques bons résultats auprès des malades désespérés. Il habitait dans l'ex rue Barbier et pratiquait avec quelques amis, cette médecine humanitaire, grâce au spiritisme. Au fur et à mesure de l'avancée, ils se sont mis à croire aux divinités. Son Excellence Âu Minh Chanh et ses amis ont alors partis à la rencontre d'un éminent bonze d'origine chinoise, en train de prêcher en la pagode « Minh Huong Phuoc An Hôi Quan » (Association d'entraide et de charité de la communauté chinoise de Canton), dans la rue Hung Vuong. Ils lui demandèrent de leur apprendre la pratique du spiritisme. Mais la méthode spirite exigea une certaine rigueur disciplinaire. Ils se tournèrent donc vers le « Dai Ngoc Co » ( la grande corbeille à bec).


Depuis 1922, l'Être Suprême a guidé ces débutants dans la voie spirituelle.  A ces premiers jours, les fondateurs du « Minh Ly » comprenaient 6 personnes :


1.  Nguyên Van Miêt (Minh Thiên) ( 1897-1972).

2.  Nguyên Van Xung (Minh Giao) (1891-1957)

3.  Lê Van Ngoc (Minh Truyên) (1887-1965)

4.  Vo Van Thanh (My Truc) ( ?-1976)

5.  Nguyên Van Dê (Minh dao) ( ?-1961)

6.  Âu Kiêt Lâm (Âu Minh Chanh) (1896-1941).


Ils se sont permutés à chacun son tour à leur domicile pour s'adonner au spiritisme, en utilisant provisoirement des prières du « Minh Su » en langue sino-viêtnamienne. Un jour, ils se sont mis ensemble à regretter que les personnes méconnaissant cette langue sino-viêtnamienne , ne pouvaient saisir toute la profondeur et la portée des prières transmises en chinois par des Génies et des Immortels. Ils ont émis le souhait que ces derniers viennent communiquer en langue vietnamienne faisant profiter à tout le monde.


Quelle surprise leur est réservée à la prochaine séance de spiritisme: L'Esprit supérieur «Thai Thuong Dao Quân » est venu annoncer : «  Vous priez mais sans comprendre le sens de vos prières, ainsi je vous en accorde une en langue « Nôm » (ancienne langue vietnamienne). Cette prière est assez succincte... » .


Dans la nuit du 27ème jour du 11ème mois, de l'année Giap Ty (23/12/1924) le religion Minh Ly fait connaître son existence. Il est à remarquer que le jour, le mois, l'année et même l'heure correspondent au signe Ty (le Rat dans l'astrologie chinoise).


Le jour précédent, le 22/12/1924, L'Esprit supérieur « Thai Thuong » a donné l'explication de la Prière « Tang Thiên Dê » (En hommage à Dieu), devenu en langue « Nôm » : La Prière « Dai-la Thiên Dê ».


Plusieurs autres prières ont été traduites, de la même manière, par des divinités :


*  le 11/01/1924, la Prière « Thông Minh Chu » , originairement du Minh Su sous le titre « Cuu Thiên Dai La, Thân Phi Bach Y' ».


*  le 21/06/1925, l'Immortel Ly Thiêt Qua est venu avec la Prière « Thai Duong ».


*Du 19/04/1925 jusqu'au 21/11/1925, à travers des séances successives, la Prière  « Sam Hôi (Repentance) » est expliquée par l'Esprit Supérieur « Dao To » (ou Thai Thuong Dao To),  le Plus Ancien Bouddha « Nhiên Dang Co Phat » (Patriarche du Bouddhisme Dipankara),  Duc Quan Âm Bo Tat (Bodhisattva Avalokitésvara), et le Grand Immortel « Nam Cuc Chuong Giao ».


Après l'explication de la Prière « Sam Hôi », l'Esprit Van Tuyên Vuong est venu ordonner aux adeptes du Minh Ly, de trouver un endroit particulier pour y exercer leur culte. Mais, en attendant il faut qu'ils aillent provisoirement dans une pagode pratiquer les rites et prières enseignés. 


Ils ont pu se réfugier à la Pagode Linh Son (rue Cô Giang), qui est une pagode bouddhique ayant ses propres jours de culte (du 1er et 15ème jour du calendrier lunaire). En évitant, l'exercice des cultes différents dans le même jour. Les adeptes Minh Ly ont dû venir à la Pagode Linh Son chaque mois au 14ème  et au 30ème jour. Etablissant alors la tradition de leurs journées de cérémonies religieuses.


Ils ont la ferme intention de bâtir un temple pour le culte de leur religion. Grâce à une donation  par Monsieur Trân Minh Ly d'un foncier situé dans le quartier de Ban Co, dans la rue Cao Thang,  seulement une ruelle à cette époque, et grâce aux contributions  financières d'autres personnes, comme  Dame Ngoi, Madame Huynh Thi Ngôn, '.ils ont réussi à poser la première pierre le 10/08/1926 et achever la construction à la fin de Janvier 1927.


Le

Le 22 Février 1927 a été le jour de l'inauguration de la première cérémonie religieuse en ce Temple.

 

La construction à peine terminée, la Mère Divine (Diêu Tri Kim Mâu) est apparue en séance spirite pour baptiser ce lieu : « Tam Tông Miêu ».

 

Tam :  Trois corps en un, trois religions en une.

 

Tông : Transmission, continuation du Patriarcat.

 

Miêu : Siège, demeure terrestre des Divinités.

 

Avant de revêtir son aspect d'aujourd'hui, ce Temple a été rénové par deux fois en 1941 et 1957. 

 

L'autel principal est destiné au culte des trois Infinis : Vô Cuc (Mère Divine), Thai Cuc (l'Empereur de Jade), Hoàng Cuc ( Hông Quân Lao Tô).


L'autel en dessous est réservé aux trois Patriarches des Trois Doctrines Religieuses.


Le troisième autel est dédié au culte des 4 Grands Bodhisattvas.


Le quatrième autel est pour les 5 Génies des Astres, ainsi de suite avec les autres autels de culte jusqu'à la porte d'entrée.


En 1972, les adeptes du Minh Ly ont fait construire un séminaire annexe à Long Hai le 'Bat Nha Tinh Duong' (Lieu de Méditation du Prajna ou Maison de Méditation de la Sagesse) .


Jusqu'à ce jour, les adeptes du Minh Ly, habillés en noir, continuent à pratiquer leur religion traditionnelle. La branche religieuse Minh Ly est désormais remplacée par la Sainte Congrégation Minh Ly.


Donc , au début de l'avènement du Caodaïsme, l'Être Suprême a ordonné à ses premiers adeptes Le Van Trung, Cao Quynh Cu, Pham Công Tac, Vuong Van Ky, de se rendre à la Sainte Congrégation Minh Ly pour ramener des prières


§  Prière d'Offrande de l'encens


§  Prière d'Ouverture


§  Prière de Repentance


§  Prière des Louanges


§  Prière des Morts

 

Le

Dans le même temps, chez Minh Ly, l'Être Suprême a donné l'instruction de leur communiquer ces prières.


Le moment de cette passation de prières entre le Minh Ly et le Caodaïsme est dans l'intervalle entre le 18/01/1926 ( le jour où Lê Van Trung rejoint le groupe de Cao Quynh Cu, Pham Công Tac') et le 27/01/1926 (le jour où le Maître est venu féliciter ces derniers d'avoir bien récité ces prières). (selon « l'Histoire de Table frappante » du Cardinal féminin caodaique Huong Hiêu, ).


Il est observé que depuis longtemps on a pensé par erreur que les fondateurs du Caodaïsme n'ont pas reçu des prières de la part de Tam Tông Miêu. La raison évidente est que le Tam Tông Miêu n'est pas encore construite en 1926. La congrégation Minh Ly était  provisoirement domiciliée à la pagode Linh Son.


Le lieu de réception des prières Minh Ly fut au domicile du vénérable Âu Kiêt Lâm (Âu Minh Chanh), dans l'ex rue Barbier, de nos jours N°78/2 Vo Thi Sau,1er.Arrondissement. C'était une vieille maison, aujourd'hui disparue, en bois, assez spacieuse.


traduction de LHV

Source: lecaodaisme.free.fr