Les deux "poumons" de l'engagement du chrétien

[ point evaluation5/5 ]1 people who voted
Đã xem: 78 | Cật nhập lần cuối: 2/6/2016 10:31:10 AM | RSS | Bản để in | Bản gửi email
Catéchèse du pape sur la prière dans les Actes


ROME (25 avril 2012) -- "Si les poumons de la prière et de la Parole de Dieu n’alimentent pas la respiration de notre vie spirituelle, nous risquons de suffoquer au milieu des mille occupations de nos journées", fait observer Benoît XVI qui rappelle qu’il n’y a pas d’opposition entre prière et activité caritative, mais que la prière doit irriguer l’engagement et le service.

 

Le pape a poursuivi, ce mercredi 25 avril, sa catéchèse sur la prière dans les Actes des Apôtres, en commentant l’institution des sept premiers diacres (Ac 6, 1-6). Près de 30.000 personnes, rassemblées sur la Place Saint Pierre du Vatican, ont participé à cette audience.


Le pape constate que la société est habituée « à tout évaluer à l’aune de la productivité et de l’efficacité ». Or, si les Actes des Apôtres disent « l’importance du travail (…) de l’engagement dans les activités quotidiennes qui nécessitent responsabilité et don de soi », ils disent également le « besoin de Dieu, de sa direction, de sa lumière » qui « donnent force et espérance ».


« Sans la prière quotidienne vécue avec fidélité, notre action se vide, perd son âme profonde, se réduit à un simple activisme qui, à la fin, nous laisse insatisfaits », fait observer le pape.


Il recommande cette prière : « Inspire nos actions, Seigneur, et accompagne-les par ton aide, pour que tout ce que nous dirons et ferons ait toujours en toi son commencement et son achèvement ».


« Chacun de nos pas, chacune de nos actions dans notre vie, même dans l’Eglise, doit être fait devant Dieu, à la lumière de sa Parole », insiste le pape.


Mais le pape souligne que l’on ne doit pas opposer ces deux réalités : « Le service pratique de la charité est un service spirituel. Ces deux réalités doivent aller de pair ».


Lors de l’imposition des mains aux premiers diacres, le pape met en évidence "l’insistance sur la prière" car "c’est seulement dans un rapport intime avec Dieu, cultivé jour après jour, que peut naître la réponse au choix du Seigneur et qu’est confié tout ministère dans l’Eglise".


Ce passage indique aux chrétiens, aujourd’hui encore « le primat de la prière et de la Parole de Dieu qui, cependant, produit ensuite l’action pastorale ». Car « pour les Pasteurs, c’est la première forme de service envers le troupeau qui leur est confié et c’est la plus précieuse ».


En effet, continue le pape, "si les poumons de la prière et de la Parole de Dieu n’alimentent pas la respiration de notre vie spirituelle, nous risquons de suffoquer au milieu des mille occupations de nos journées: la prière est la respiration de l’âme et de la vie".


Enfin, la prière n’isole pas les chrétiens, au contraire : par "l’écoute de sa Parole", "le dialogue avec Dieu, même dans le silence d’une église" ou d’une chambre, ils sont "unis, dans le Seigneur" à leurs "frères et sœurs dans la foi, comme des instruments à l’unisson qui, bien qu’individuellement, élèvent à Dieu une unique grande symphonie d’intercession, d’action de grâces et de louange".


Source: zenit.org