Table ronde autour de l’ouvrage « Le phénomène humain » de Pierre Teilhard de Chardin

[ point evaluation5/5 ]1 people who voted
Đã xem: 524 | Cật nhập lần cuối: 2/6/2016 10:31:10 AM | RSS | Bản để in | Bản gửi email
A l’occasion de la publication en vietnamien de l’ouvrage « Le phénomène humain » de Pierre Teilhard de Chardin, l'Institut Français du Vietnam, les Editions Tri Thuc et l'Institut d'Echanges Culturels avec la France (IDECAF) organisent une table ronde le jeudi 10 juillet 2014, à 18h, à l’IDECAF.
 
Philosophe et théologien, Pierre Teilhard de Chardin (*) était également un scientifique de renommée internationale, considéré comme l'un des théoriciens de l'évolution les plus remarquables de son temps. Son ouvrage posthume, "Le phénomène humain", eut un fort impact dès sa première parution en 1955 et influence toujours aujourd’hui nombre d’intellectuels.

Dans ce livre, l’auteur développe une vision originale de l'univers, dans laquelle l'évolution s'applique au domaine de l'esprit, dans une tentative de réconciliation de la science moderne et de la spiritualité. Pour lui, c’est en l’homme que résident les espoirs d’avenir de notre univers. C’est lui le vecteur de son évolution.

Table ronde avec la participation du philosophe et traducteur Bui Van Nam Son.

Table ronde autour de l’ouvrage « Le phénomène humain » de Pierre Teilhard de Chardin
 
Date : le 10 juillet 2014 à 18h
Lieu : Médiathèque de l’IDECAF, 31 rue Thai Van Lung, 1er Arr., HCMV

Source: www.idecaf.gov.vn

----------------------------
(*) Pierre Teilhard de Chardin (1er mai 1881, Orcines - 10 avril 1955, New York) est un jésuite, chercheur, paléontologue, théologien et https://adreampuppet.files.wordpress.com/2007/01/teilhard-de-chardin.jpgphilosophe français.


Scientifique de renommée internationale, considéré comme l'un des théoriciens de l'évolution les plus remarquables de son temps, Pierre Teilhard de Chardin est à la fois un géologue spécialiste du Pléistocène et un paléontologiste spécialiste des vertébrés du Cénozoïque. L'étendue de ses connaissances lui permet de comparer les premiers hominidés, tout juste découverts, aux autres mammifères, en constatant l'encéphalisation propre à la lignée des primates anthropoïdes2.


Dans Le Phénomène humain, il trace une histoire de l'Univers, depuis la pré-vie jusqu'à la Terre finale, en intégrant les connaissances de son époque, notamment en mécanique quantique et en thermodynamique. Il ajoute aux deux axes vers l'infiniment petit et l'infiniment grand la flèche d'un temps interne, celui de la complexité en organisation croissante, et constate l'émergence de la spiritualité humaine à son plus haut degré d'organisation, celle du système nerveux verticalisé. Avec Teilhard, matière et esprit ne sont plus que deux faces d'une même réalité. En tant que prêtre de la Compagnie de Jésus, il donne un sens à sa foi en l'incarnation du Christ, à la dimension de la cosmogonie et non plus à l'échelle d'un cosmos statique comme l'entendait la tradition chrétienne. (wikipedia.org)